J’ai fait halte à Bangor(station balnéaire réputée pour son  »microclimat ») avant d’arriver à Belfast. .

Bangor

Bangor

Vous n’avez que l’embarras du choix des immanquables à visiter à Belfast. Le centre ville est magnifique pour son aspect historique.
Le St Georges Market est l’endroit de Belfast, où se tient le marché depuis 1604.En1896, celui-ci est couvert par une magnifique architecture de briques, métal et verre. Une ambiance vraiment conviviale à l’intérieur. Vous commandez ce que vous souhaitez manger, les cuistots se mettent à l’oeuvre, et vous n’avez plus qu’à trouver une place de disponible pour savourer votre plat tout en écoutant de la musique irlandaise en live.

St Georges Market

St Georges Market

Belfast c’est aussi les divisions politiques et religieuses pendant une grande partie de son histoire, entre républicains/nationaliste/catholiques (favorables à l’Union avec l’Irlande) et unionistes/loyalistes/protestants (fidèles eux à la couronne d’Angleterre). Ces divisions ont menée à la guerre civile(Troubles) dans les années 1960 et 1990. La ville a été divisée en secteurs catholiques républicains et protestants unionistes, un mur de la paix les séparant. wpid-wp-1433693014849.jpeg J’ai donc enfourché mon vélo, et suis parti à la recherche de ces fresques murales, dans le quartier catholique de Falls Road où flotte un peu partout le drapeau irlandais et celui protestant de Shankill où là c’est plutôt l’Union Jack. Ces murs peints témoignent du passé trouble de la ville, en illustrant le conflit qui sévit encore de nos jour ou bien des conflits plus internationaux comme celui de la Palestine,des messages de paix aussi.Véritable patrimoine historique et culturel. J’ai aimé…

J’ai terminé tranquillement ma journée de ce dimanche par la visite du jardin botanique, et celle du musée d’Ulster(gratuit comme beaucoup de musée en Irlande).Le musée possède plusieurs ailes:archéologique, historique, histoire naturelle, zoologie, botanique, collections d’objets vikings, puis médiévaux, galerie d’art contemporain. C’était : dimanche, c’est culture.